Projet de requalification de l'avenue Jean Jaurès 

 

Alors simple espace de voirie non adapté à l’environnement et à la vie urbaine locale d’aujourd’hui, les aménagements de l’avenue Jean Jaurès et des espaces publics (place de la gare et square de la mairie) doivent pleinement prendre en compte les résultats de la concertation citoyenne. Comme souhaité par les habitants, les aménagements programmés devront permettre :

  • De renforcer le cheminement doux du parcours « entrée / sortie usine – restaurant d’entreprise – pôle multimodal » (très fréquenté par les salariés de l’usine Aperam – Ugitec – Aubert & Duval) en adaptant la largeur de la chaussée, aujourd’hui surdimensionnée, permettant ainsi d’assurer une utilisation plus équilibrée et qualitative de l’espace public par l’ensemble des usagers ;



  • D’apporter un aménagement qualitatif et optimisé de la place de la gare qui se traduira par une suppression de la présence de stationnements sauvages et la création d’espaces dédiés aux déplacements doux ;



  • De réinventer l’identité du square de la mairie à travers des aménagements qualitatifs et optimisés de cet espace de rencontre se traduisant par une rénovation du mobilier urbain afin, notamment, de renforcer les liens sociaux (salariés – habitants – enfants de l’école élémentaire Jean Jaurès) ;

  • De sécuriser les abords de l’école Jean Jaurès. Le cheminement et la traversée de piétons seront renforcés et sécurisés incitant notamment au ralentissement des automobilistes (création de zone de rencontre). Un parking, d’une vingtaine de place, sera créé et réservé aux parents d’élèves de l'école Jean Jaurès ;

Film d'animation du programme de requalification de l'avenue Jean Jaurès et des espaces publics 

 
Plan de financement 

 

Coût de l'opération (travaux d'aménagement + maîtrise d'oeuvre + éclairage public) : 1.922.000 € TTC

Financement de l'opération (en € HT) :

Montant HT Financements Montant demandé Pourcentage

1 612 000,00 €


Etat - D.E.T.R. 677 040 € 42 %
PETR VdLN - Région BFC 329 724 € 20,45 %
Région BFC (Accessibilité PMR - Arrêt routier "Imphy Gare") 19 109, 50 € 1,19 %
CCSN - Département de la Nièvre 83 000 € 5,15 %
Dotation Cantonale d'Equipement 22 110 € 1,37 %
Commune d'Imphy 481 107, 50 € 29,84 %

 

L'opération de requalification de l'avenue Jean Jaurès et des espaces publics est ainsi financée sans emprunt.

 

                                  Une augmentation de la surface en espace vert

 

Avant l'aménagement, le périmètre des travaux comptait une surface d’espace vert de 1.850 m². Après l'aménagement, la surface d'espace vert sera de 2.100 m². Soit une augmentation de 250 m² d'espace végétalisé !

L'aménagement prévoit la plantation de 50 arbres, de plus 110 arbustes, 3.750 plants de lierre et 1.580 plants de diverses vivaces.

57 arbres ont été coupé. 50 arbres ont été replanté. Ce ratio négatif s'explique par le souhait des commerçants (avenue Jean Jaurès) de donner de la visibilité à leur façade commerciale. 4 commerçants (et/ou propriétaires des locaux commerciaux) ont fait la demande orale ou écrite de ne pas replanter les arbres devant leurs devantures. À l'âge adulte, les volumes respectifs des 50 arbres plantés dépasseront largement ceux des arbres abattus.. par conséquent, l'effet d'ombrage sera plus important. 

La ré-apparition de l'élément aquatique et l'évocation de la Loire sont aussi prévues. En effet, des plantes aquatiques dans le bassin d'eau seront "plantés" au printemps 2020. Cette idée émane des enfants de l'école Jean Jaurès (classe de CM2, année 2018). Des panneaux pédagogiques, sous les plantes, arbres et arbustes, seront élaborés et alimentés par l'école Jean Jaurès.

Le projet est financé à 71% par l'État, la Région BFC et le Département de la Nièvre. Par conséquent, la commune d'Imphy, bénéficiaire des subventions, doit respecter des règles STRICTES imposées par nos financeurs, dont l'une d'elles étant de ne pas augmenter l'imperméabilité des sols. Avant de nous accords de subventions, des architectes et des paysagistes d'État ont étudié le projet (14 janvier 2019) afin de s'assurer du respect des règles.